From the Blog

Archives for 2017

Thierry Janssen – Conférence « De la psychologie à la spiritualité »

Pourquoi méditer     

 

Le jour ou je me suis aimé de Charlie Chaplin ou comment être heureux?

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

David Laroche Le bonheur, c’est…

Guy Corneau : Le grand livre du bonheur

Etre Heureux

Don Miguel Ruiz  Les 4 Accords Toltèques (Audio)

La guérison par l’amour par le Dr Leonard Laskow

 

 

Il est libre Max d’Hervé Cristiani : un poème très inspirant!

Cette chanson fait du bien lorsqu’on l’entend, elle est positive et simple, en paroles comme en musique, elle ressemble à ce Max qui est quelque part en nous depuis l’enfance.

Mais en quoi ce Max est-il libre finalement ?

Devant nos regards émerveillés d’enfants, nous voyons un magicien qui semble rire des lois de la physique :

Il met de la magie, mine de rien, dans tout ce qu´il fait

Mais cette chaîne -là n’est pas celle qui nous entrave le plus, la chanson va nous entraîner de plus en plus profond dans l’âme de Max, en soulignant à chaque fois les liens qu’il n’a pas, contrairement au commun des mortels.

Max, c’est une sorte de don du sourire qui n’attend rien en retour et qui s’adresse à tous, sans idées préconçues, sans tri. Le terme « même » souligne à quel point c’est étonnant :

Il a le sourire facile, même pour les imbéciles

Quelle liberté que de ne rien attendre de l’avenir !

La vie semble pour lui un jeu :

Il s´amuse bien,

Il ne tombe pas dans les pièges de la société de consommation :

 il n´tombe jamais dans les pièges
Il n´se laisse pas étourdir par les néons des manèges

Il n’est pas influencé par la foule, il se fiche du regard des autres, même s’il est dans la nasse avec les autres. Sa liberté est intérieure, elle est dans sa façon d’agir et de penser, pas dans ses conditions de vie.

Il vit sa vie sans s´occuper des grimaces

Que font autour de lui les poissons dans la nasse

{Refrain:}

Il est libre Max! Il est libre Max!

Les autres n’ont pas de prénom, sont toujours au pluriel et Max le différent devient un mythe, ce n’est plus une réputation, c’est une légende qui se raconte :

Y´en a même qui disent qu´ils l´ont vu voler

Mais de quoi vit-il ?

Il travaille un p´tit peu quand son corps est d´accord

Il s’accorde le droit à la paresse :

Pour lui faut pas s´en faire, il sait doser son effort

Il n’a pas d’ambition, ne cherche pas à se montrer supérieur aux autres

Dans l´panier de crabes, il n´joue pas les homards.

Cette prétendue supériorité vue de l’extérieur est ramenée à ce qu’elle est : des bulles de vide !

Il n´cherche pas à tout prix à faire des bulles dans la mare

L’amour qu’il donne indifféremment à tous lui est rendu, même par les cœurs de pierre, petit clin d’œil à la Vénus d’Ille :

Il r´garde autour de lui avec les yeux de l´amour

Avant qu´t´aies rien pu dire, il t´aime déjà au départ

Il n´fait pas de bruit, il n´joue pas du tambour

Mais la statue de marbre lui sourit dans la cour

Il pratique aussi l’amour libre : pas d’attaches non plus de ce côté. Cependant, je ne sais pas si ça leur fait vraiment plaisir qu’on leur raconte des salades, les filles.

Et bien sûr toutes les filles lui font les yeux de velours
Lui, pour leur faire plaisir, il raconte des histoires

Euh, pour chevaucher les licornes, c’est assez clair, non ?

Il les emmène par-delà les labours

Chevaucher des licornes à la tombée du soir

Peut-il aller où il veut ? Il n’a pas l’argent qui donne cette liberté de voyager  mais le voyage peut être intérieur :

Comme il n´a pas d´argent pour faire le grand voyageur

Serait-il seul Max ? Et bien, là encore, se sentir seul ou non est une attitude

Il va parler souvent aux habitants de son cœur
Qu´est-ce qu´ils s´racontent, c´est ça qu´il faudrait savoir

On aimerait aussi savoir qui sont ces habitants mais on touche peut-être là à la dimension mystique de Max.

Cependant, si toutes les religions parlent d’amour, elles vous emprisonnent aussi : Max a l’amour sans la religion : encore une liberté !

Le regard est comme une fenêtre sur cette vie intérieure, c’est son seul prosélytisme :

Pour avoir comme lui autant d´amour dans le regard

Je vous souhaite la simplicité d’un enfant parfois, seul chemin pour « voler plus haut ».

Source :

https://annbourgogne.wordpress.com/litterature/poesie/il-est-libre-max-herve-cristiani/

Il met de la magie, mine de rien ,dans tout ce qu’il fait
Il a le sourire facile, même pour les imbéciles
Il s’amuse bien, il n’tombe jamais dans les pièges
Il n’se laisse pas étourdir par les néons des manèges
Il vit sa vie sans s’occuper des grimaces
Que font autour de lui les poissons dans la nasse

Il est libre Max ! Il est libre Max !
Y’en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler

Il travaille un p’tit peu quand son corps est d’accord
Pour lui faut pas s’en faire, il sait doser son effort
Dans l’panier de crabes, il n’joue pas les homards
Il n’cherche pas à  tout prix à  faire des bulles dans la mare

Il est libre Max ! Il est libre Max !
Y’en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler

Il r’garde autour de lui avec les yeux de l’amour
Avant qu’t’aies rien pu dire, il t’aime déjà  au départ

Il n’fait pas de bruit, il n’joue pas du tambour
Mais la statue de marbre lui sourit dans la cour

Il est libre Max ! Il est libre Max !
Y’en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler

Et bien sûr toutes les filles lui font les yeux de velours
Lui, pour leur faire plaisir, il leur raconte des histoires
Il les emmène par-delà  les labours
Chevaucher des licornes à  la tombée du soir

Il est libre Max ! Il est libre Max !
Y’en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler

Comme il n’a pas d’argent pour faire le grand voyageur
Il va parler souvent aux habitant de son coeur
Qu’est-ce qu’ils s’racontent, c’est ça qu’il faudrait savoir Pour avoir comme lui autant d’amour dans le regard

Il est libre Max ! Il est libre Max !
Y’en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler

iRest Yoga Nidra 15 🌼 Cédric Michel

Yoga Nidra une pratique qui s’inspire du yoga moderne intégratif qui s’appelle iRest.

Très pertinent pour travailler des situations difficiles et contribuer à retrouver le bien être profond.

 

Comment s’endormir en quelques minutes et en finir avec les insomnies 🌼 Cédric Michel

J’ai testé pour les réveils nocturnes avec l’esprit en ébullition,  c’est très efficace et après on peut  utiliser la technique sans avoir besoin de recourir à  la vidéo!

Merci Cédric.

Conversations avec Byron Katie. Le Travail de Byron Katie

Cette visioconférence débute par un dialogue entre Byron Katie et un homme souffrant de dépression profonde.

 «Je n’arrive pas à me lever », « J’ai besoin de savoir quoi faire de ma vie »,« J’ai besoin de réussir ».

Au cours de la séance, il remarque les pensées qui l’empêchent de faire le Travail, son esprit s’ouvre à la possibilité de la paix.

Une femme du Royaume-Uni remet en question une pensée concernant son mari :

« Il me cache quelque chose ».

Une femme en pleurs de l’État de Washington découvre qu’elle est accro à sa peur de la toxicomanie de son fils.

Maria d’Allemagne éprouve de la douleur physique et de la faiblesse dues à une maladie chronique.

Elle questionne les pensées : « J’ai tout le temps mal », « Je ne sais pas comment je vais continuer à vivre.»

Enfin, une femme du Danemark demande : « Si j’aime toujours ce qui est, comment puis-je savoir quand il est temps de procéder à des changements ? » « Le changement se produit de lui-même », explique Katie. « Vous n’avez rien à faire. »

Aimez ce qui est

 

Au revoir la-haut film 2017 Albert Dupontel

Résultat de recherche d'images

Méditation du matin 💜 100 affirmations positives 🌼 Cédric Michel

Méditation du SOIR pour s’endormir et vivre un sommeil apaisé 🌼 Cédric Michel

TROP STRESSÉ ? Utilisez le principe de Pareto : 80-20 🌼 Cédric Michel

S’auto-hypnotiser : Pourquoi faire?

Prendre rendez-vous

  • Se programmer à VIVRE et pas uniquement SURVIVRE.

  • Manipuler, faire quelque chose en esprit pour aller mieux.

  • Trouver un  mieux être en rapport avec une situation précise identifiée.

  • Se connecter à cœur, ressentir nos émotions « de près » pour travailler à leur dissolution, leur  transe-formation (garder une émotion à distance la solidifie davantage…)

  • Actualiser nos croyances.

  • Se libérer de notre domestication.

  • Nettoyer des ancrages douloureux, lâcher des    traumatismes, des imprégnations toxiques …

  • Créer,  renforcer des  ancrages  positifs, se donner de l’amour  et de la confiance.

  • S’autoriser à  couper, interrompre, recadrer, réaménager, les pensées, les émotions, les sensations non aidantes, périmées, douloureuses, toxiques, délétères…

  • Se créer  un futur  à partir de  l’amour et de la confiance.

  • Lâcher les schémas  limitants, contraignants, ou destructeurs.

  • Arrêter d’être mené  par notre mental agité.

  • Se libérer de la tempête de concepts.

Prendre rendez-vous

Méditer : C’est quoi?

Réservez maintenant

Apprendre à ÊTRE simplement.

  • Synchroniser le cœur, le corps et l’esprit.

  • Adopter  une perspective long terme, une discipline, une régularité

  • Apprivoiser son esprit  pour habiter le moment présent.

  • Laisser l’esprit voir,  entendre,  penser et ressentir  mais ne plus passer notre temps à courir après ses perceptions

  • Se laisser ÊTRE dans la non action  et le  non jugement.

  • Observer accepter ce qui  est.

  • Accueillir avec bienveillance ET revenir à l’objet de méditation : la posture et la respiration

  • Se laisser tranquille! 

    Réservez maintenant

     

La Certitude de la Voie. Se libérer de la souffrance de Chögyam Trungpa

L’enseignement fondamental du Bouddha, destiné à mener l’homme à la libération, est contenu dans ce qu’on appelle les Quatre Nobles Vérités : la vérité de la souffrance ; les causes de la souffrance ; la possibilité de sa cessation ; le chemin vers sa cessation. D’une radicalité désarmante, ces vérités, qui fondent toutes les formes du bouddhisme, ont donné lieu à de multiples commentaires.

L’originalité de Chögyam Trungpa consiste ici à disséquer la souffrance, à la débusquer jusqu’en ses moindres recoins psychologiques, à mettre à nu le cocon illusoire de nos stratégies de replis, fondées sur l’ignorance. Il se livre à une déconstruction aussi implacable que salutaire de nos comportements habituels, égotiques, des chaînes de pensées erratiques qui nous rivent à la douleur. D’une main il nous tend le scalpel de la lucidité et de la méditation, de l’autre le miroir de la pleine conscience, l’au-delà de la souffrance.

Un enseignement tout à la fois provocateur et libérateur.

Figure majeure de la nouvelle génération tibétaine, Chögyam Trungpa (1939-1987) a réussi à transposer dans le langage occidental les enseignements traditionnels du bouddhisme, particulièrement ceux du Vajrayana, ou Véhicule du Diamant. Aux États-Unis, il a fondé l’institut Naropa et le programme d’apprentissage Shambhala. Son œuvre est en grande partie traduite au Seuil.

 

Foutez-vous la paix ! et commencez à vivre. Fabrice Midal

Cessez d’obéir • Vous êtes intelligent
Cessez d’être calme • Soyez en paix
Cessez de vouloir être parfait • Acceptez les intempéries
Cessez de rationaliser • Laissez faire
Cessez de vous comparer • Soyez vous-même
Cessez d’avoir honte de vous • Soyez vulnérable
Cessez de vous torturer • Devenez votre meilleur ami
Cessez de vouloir aimer • Soyez bienveillant

Foutez-vous la paix !

« Frappe-toi le cœur » d’Amélie Nothomb

Par Anne Brigaudeau`

Un quart de siècle déjà qu’Amélie Nothomb, ponctuelle comme un métronome, sonne le gong de la rentrée littéraire avec son roman annuel. Le vingt-cinquième, « Frappe-toi le cœur » (Albin Michel), qui paraît en cette rentrée 2017, vaut implacable démonstration autour d’un sentiment crève-cœur : l’envie.

« Frappe-toi le cœur » (Albin Michel), le nouveau roman d’Amélie Nothomb, est un bon cru, sec et âpre. Mieux encore, un citron frais et acide, à déguster en moins de deux heures. Disons le temps d’un Paris-Rouen, car ce conte cruel commence comme un « Madame Bovary » des années 1970.

Le plaisir de susciter « un vilain pli » d’envie

Jeune beauté blonde de province, Marie est ravie de faire tourner la tête des garçons, par pur plaisir de susciter « un vilain pli » d’envie à la bouche de ses copines de lycée. Tout naturellement, elle laisse le prétendant le plus en vue de la ville, Olivier, lui faire sa cour. Ses amies n’en sont-elles pas folles de rage ?

Mais en cette époque (pas si) lointaine, le marivaudage poussé a ses conséquences, et la contraception est encore interdite aux jeunes filles. Marie tombe enceinte. Que vouliez qu’elle fît ? Sur un malentendu, elle épouse le futur pharmacien Olivier (aux anges), et accouche à vingt ans d’un ravissant bébé, appelé Diane. Toute la famille se récrie-t-elle d’admiration devant la petite fille ? Marie tombe instantanément jalouse du nourrisson, qu’elle traite avec la plus grande froideur. Car, (vous l’avez deviné), l’envieuse, c’est elle.

« Frappe-toi le cœur, c’est là qu’est le génie »

Comment Diane va-t-elle grandir avec ce poison inoculé dès l’enfance, l’absence de tendresse maternelle ? Surdouée, elle tente tous les raisonnements pour trouver des excuses à sa mère. Jusqu’à ce que naissent un frère, puis une sœur, qui, eux, seront traités affectueusement.

Voyant s’écrouler ses explications de l’univers, Diane décide de se vouer à ses études de médecine. Elle choisit la spécialité cardiologie à cause d’un vers d’Alfred de Musset, qui donne son titre au roman: « Frappe-toi le cœur, c’est là qu’est le génie ». (Cérébrale toujours, Amélie Nothomb a laissé tomber la suite : « C’est là qu’est la pitié, la souffrance et l’amour »).

Deux fils conducteurs : la relation mère-fille, et le sentiment de jalousie

A l’université, Diane sera rattrapée par son destin… Arrêtons-nous ici pour ne point gâcher cette intrigue serrée comme un expresso. Disons juste que l’ingénieuse romancière déroule tout du long deux fils conducteurs étroitement noués : la jalousie qui corrompt tout, et le lien mère-fille, dans ce qu’il a de plus délétère (la gent masculine joue dans cette histoire un rôle secondaire).

Lecteur, nous ne saurions en dire davantage, ni trahir le dénouement. Disons juste que ce roman tient toutes ses promesses : les pages filent vite sous les doigts, l’écriture y est plus limpide que jamais et la romancière n’abuse pas de son péché mignon, ces aphorismes scintillants qui coulent si facilement sous sa plume.

Ajoutons que la fonction cathartique y est remplie à merveille, mais n’allons pas jusqu’à suivre l’injonction du titre. Se frapper le cœur ? Nous nous en garderons bien. Quel génie pourrait bien en jaillir, quand vous l’avez tout entier injustement accaparé, Amélie ?

« Frappe-toi le cœur », d’Amélie Nothomb
Albin Michel, 182 pages, 16,90 euros

Apprendre à s’aimer avec un ange.

A regarder sans modération!

Une très jolie scène  du Film « Angela » de Luc Besson

Image de prévisualisation YouTube

Livre de la jungle Il en faut peu pour être heureux

Image de prévisualisation YouTube

 

Power brain Ilchi Lee

Power brain

Les neurosciences nous révèlent, chaque jour, les ressources insoupçonnées de notre cerveau. La complexité du cerveau (susceptible de gérer une quantité infinie d’informations), sa plasticité (les connexions neuronales ne cessent de se modifier) et son potentiel infini sont désormais établis. Nous pouvons donc constamment mettre à jour notre propre « système d’exploitation ». ce dont aucun ordinateur au monde n’est capable !

Fort de son constat, Ilchi Lee, « philosophe et formateur du cerveau », nous livre avec son programme

Power Brain le « manuel d’utilisation » de notre cerveau pour réaliser tout notre potentiel.

Power Brain, c’est : Un triple bénéfice : un cerveau plus productif (pour se concentrer sur ses objectifs), créatif (pour imaginer librement l’avenir), et pacifique (pour produire des pensées positives).

Une approche holistique fondée sur la relation corps-esprit, synthèse de philosophies orientales, notamment le Tao (l’énergie est au cour de cette relation) et de principes scientifiques (le corps est une extension du cerveau).

Le programme intègre les dernières découvertes établissant une relation directe entre notre cerveau et les cerveaux « secondaires » que sont l’intestin et le cour. Une méthode d’entraînement du cerveau en 5 étapes, pour activer progressivement et de manière harmonieuse ses trois niveaux (cerveau reptilien, siège de l’instinct ; limbique, siège de l’émotion ; néocortex, siège du raisonnement) : 1- Ressentir son cerveau : renforcer le lien entre le corps et le cerveau et stimuler les sens. 2- Assouplir son cerveau : développer sa neuro-plasticité, sa capacité à se « recâbler ». 3- Transformer son cerveau : le libérer des pensées et des émotions négatives. 4- S’approprier son cerveau : et les fonctions cérébrales des différentes couches pour le reprogrammer. 5- Maîtriser son cerveau : utiliser de manière intentionnelle tout son potentiel, en développant sans relâche les connexions neuronales à l’origine d’une vie heureuse. Une batterie d’exercices pratiques (à chaque étape), accessibles et ludiques, issus à la fois des pratiques méditatives et des recherches sur la physiologie du cerveau, combinant sept outils de base : la respiration, la méditation, l’énergie, l’exercice physique, les cinq sens, l’information, l’imagination. Power Brain, c’est aussi une philosophie de vie, la promesse d’un bonheur individuel mais aussi collectif grâce à un cerveau maitrisé et bonifié, que l’auteur défend dans son ouvrage avec humanisme, pédagogie et clarté.

Depuis plus de trente ans, Ilchi Lee crée des méthodes de développement cérébral pour améliorer le bien-être : son programme Brain Education System Training (BEST) est enseigné dans le cadre de nombreux projets éducatifs. Lee est aussi l’auteur de 39 ouvrages, dont plusieurs best-sellers du New York Times. Président de l’International Brain Education Association, il est reconnu en tant qu’éducateur et artisan de la paix tant dans sa Corée natale que dans la communauté internationale.

Monsieur & Madame Adelman Film de Nicolas Bedos

Est-il possible de rendre l’autre amoureux ? Regardez la vidéo de la conférence de Tobie Nathan pour le savoir!

« La passion amoureuse,  c’est les rites de possession sans Dieu. »

« Cette passion est faite pour laisser une place totale dans notre être aux Dieux. »

« Je reconnais l’invisible aux traces qu’il a laissé sur le visible »

Dans le cadre des conférences de l’Université permanente, l’écrivain et professeur de psychologie Tobie Nathan revient sur le phénomène amoureux et sur ce qui nous guide à aimer l’autre.

Petit guide à l’usage des gens intelligents qui ne se trouve pas très doués, le livre Beatrice Millêtre et autres liens

 

Béatrice Millêtre Petit guide à l’usage des gens intelligents qui ne se trouvent pas très doués

Christel Petitcollin Je pense trop

Les enfants « actuels » ou la grande émergence « cerveau droit » dans un monde de « cerveau gauche »

Mind Map, dessine moi l’intelligence Tony Buzan et Barry

GAPPESM  Groupement Associatif Pour Personnes Encombrées de Surefficience Mentale

Boris Cyrulnik Les Vilains petits canards

http://www.mieux-apprendre.com/les-outils-associes/joomla-overview/les-livres

http://www.apprendreaapprendre.com

http://www.pedagogeeks.fr

Jean-Dominique Bauby Le Scaphandre et le papillon

À jamais statufié, muet exilé à l’intérieur de lui-même, il jette toute sa vie dans ce carnet de voyage immobile parce qu’elle va finir dans peu de temps.

Après son accident cardiovasculaire, Jean-Dominique Bauby est ce mort vivant qu’un seul battement de cils rattache encore au monde et à la confidente qui déchiffre, un à un, ses derniers mots.

Adieu à la vie, dont les images dansent encore devant lui. Le visage d’une femme aimée, un air populaire, une nuit blanche à Saint-Pétersbourg ou un jour incandescent dans le Nevada, un film de Fritz Lang, les petits riens et les grandes espérances.

Et puisqu’il faut quitter tout cela, autant le faire sans peur, et même avec le sourire.

Le journaliste qu’il était a remis sa dernière copie, inoubliable lettre adressée à un pays inconnu.

Le scaphandre et le papillon. Le film

Approche chamanique de la thérapie : Olivier Chambon et Liliane van der Velde

Le Chemin est le but. Manuel de base de méditation bouddhique Chogyam Trungpa

Selon le bouddha, personne ne peut atteindre la santé fondamentale ou l’éveil sans pratiquer la méditation. Les enseignements présentés ici sur le modèle et la technique de méditation donnent les bases dont chaque pratiquant a besoin pour s’éveiller. Chögyam Trungpa nous invite à abandonner toute volonté de mettre la méditation au service de nos ambitions. Il nous montre comment la pratique délibérée de l’attention se transforme en conscience attentive : nous intégrons alors un subtil dispositif psychologique qui structure automatiquement l’ensemble de notre expérience. A terme, la méditation nous transporte progressivement au-delà de ce dispositif et de l’ego en général, jusqu’à l’expérience de la liberté inconditionnelle.
Avec son style si personnel, marqué d’acuité psychologique et d’humour (ne reculant pas devant la vertu didactique des jeux de mots), Chögyam Trungpa nous présente les bases de la méditation bouddhique : cette interaction de la stabilisation méditative (shamatha) et de l’attention pénétrante (vipashyana). Un livre clé pour le développement personnel.

Chögyam Trungpa (1940-1987)
Reconnu comme l’une des figures marquantes de la nouvelle génération tibétaine, il a su présenter au grand public, sous une forme moderne, les enseignements traditionnels du Vajrayana. Parallèlement, il a fondé l’institut Naropa et le programme d’apprentissage Shambhala.

Comment la méditation peut-elle changer votre vie.

 

 

Juste la fin du monde un film de Xavier Dolan

Après douze ans d’absence, un écrivain retourne dans son village natal pour annoncer à sa famille sa mort prochaine.
Ce sont les retrouvailles avec le cercle familial où l’on se dit l’amour que l’on se porte à travers les éternelles querelles, et où l’on dit malgré nous les rancoeurs qui parlent au nom du doute et de la solitude.

Aux limites de la conscience avec Sylvie Dethiollaz

La conscience, nous en avons tous une expérience intime et singulière, mais que savons-nous réellement de ses « états modifiés » et de ce qu’il est convenu d’appeler les « expériences de sortie de corps »?

Depuis la nuit des temps, nous nous interrogeons sur la conscience et si le XXe siècle a voulu à toute force la réduire à un phénomène matériel, contredisant des siècles de tradition, le XXIe siècle pourrait bien bouleverser nos conceptions et nous faire changer de paradigme après ce nécessaire passage par une science purement matérialiste.

Avec Sylvie Dethiollaz, docteure en biologie moléculaire et directrice de l’Institut Suisse des Sciences Noétiques. Vous menez depuis une quinzaine d’années des recherches sur les états modifiés de conscience et en particulier, ce qu’on appelle les OBE (Out of Body Experience) en français, expérience de sortie de corps. Elle vient de publier avec Claude Charles Fourrier : Voyage aux confins de la conscience : dix années d’exploration scientifique des sorties hors du corps, le cas Nicolas Fraisse aux éditions Guy Trédaniel

Rester sous les cailloux dans la relation amoureuse Isabelle Padovani

Culpabilisation, culpabilité : conséquences de la déresponsabilisation Isabelle Padovani

 

Extrait de la Rencontre au coeur du Vivant du 14 février 2016 à Fribourg avec Isabelle Padovani – www.communification.eu

Libère-Toi De Tes Conditionnements avec Isabelle Padovani : Isabelle Padovani nous confie sa rencontre avec l’amour et nous parle de nos conditionnements.

Isabelle Padovani nous confie sa rencontre avec l’amour et nous parle de nos conditionnements.
Pour le site d’Isabelle Padovani : http://www.communification.eu/
Plus d’inspiration sur :http://rebellescreatives.com/

La Chouchoutisation Isabelle Padovani

 

Eckhart TOLLE Comment arrêter la pensée excessive

Découvrir qui vous êtes véritablement. Une vidéo d’Eckart Tolle

 Comment la méditation peut-elle changer votre vie ? Fabrice Nidal

Dorothée Berryman nous parle du livre Sourire à la peur de Chögyam Trungpa

Chogyam Trungpa Shambhala La voie sacrée du guerrier.

Pourquoi méditer?

Mediter sur le stress. Mathieu Ricard

Apprendre à méditer Sakyong Mipham Rimpoche

Vidéos Méditer pour se sentir mieux

Eckart Tolle : Ego et estime de soi

ego spirituel

Comment se débarrasser de la peur

 

 

Les Bases de la Communication Non-Violente (CNV) – Rosenberg –

Image de prévisualisation YouTube

Sur ce thème vous pouvez lire

Marshall B.Rosenberg

Dénouer les confilits par la Communication Non Violente

Thomas d’Ansembourg Cessez d’être gentil, soyez vrai!

Vice Versa film d’animation Pete Docter : pour comprendre le fonctionnement de nos émotions!

Au Quartier Général, le centre de contrôle situé dans la tête de la petite Riley, 11 ans, cinq Émotions sont au travail.

À leur tête, Joie, débordante d’optimisme et de bonne humeur, veille à ce que Riley soit heureuse. Peur se charge de la sécurité,  Colère s’assure que la justice règne, et Dégoût empêche Riley de se faire empoisonner la vie – au sens propre comme au figuré. Quant à Tristesse, elle n’est pas très sûre de son rôle. Les autres non plus, d’ailleurs…

Lorsque la famille de Riley emménage dans une grande ville, avec tout ce que cela peut avoir d’effrayant, les Émotions ont fort à faire pour guider la jeune fille durant cette difficile transition.

Mais quand Joie et Tristesse se perdent accidentellement dans les recoins les plus éloignés de l’esprit de Riley, emportant avec elles certains souvenirs essentiels,

Peur, Colère et Dégoût sont bien obligés de prendre le relais.