From the Blog

Résiste France Gall des paroles qui font du bien!

Si on t’organise une vie bien dirigée
Où tu t’oublieras vite
Si on te fait danser sur une musique sans âme
Comme un amour qu’on quitte
Si tu réalises que la vie n’est pas là
Que le matin tu te lèves
Sans savoir où tu vas

Résiste
Prouve que tu existes
Cherche ton bonheur partout, va,
Refuse ce monde égoïste
Résiste
Suis ton cœur qui insiste
Ce monde n’est pas le tien, viens,
Bats-toi, signe et persiste
Résiste

Tant de libertés pour si peu de bonheur
Est-ce que ça vaut la peine
Si on veut t’amener à renier tes erreurs
C’est pas pour ça qu’on t’aime
Si tu réalises que l’amour n’est pas là
Que le soir tu te couches
Sans aucun rêve en toi

Résiste

Prouve que tu existes
Cherche ton bonheur partout, va,
Refuse ce monde égoïste
Résiste
Suis ton cœur qui insiste
Ce monde n’est pas le tien, viens,
Bats-toi, signe et persiste
Résiste

Danse pour le début du monde
Danse pour tous ceux qui ont peur

Danse pour les milliers de cœurs
Qui ont droit au bonheur…
Résiste {3x}

Résiste
Prouve que tu existes
Cherche ton bonheur partout, va,
Refuse ce monde égoïste
Résiste
Suis ton cœur qui insiste
Ce monde n’est pas le tien, viens,
Bats-toi, signe et persiste
Résiste…

Il est libre Max d’Hervé Cristiani : un poème très inspirant!

Cette chanson fait du bien lorsqu’on l’entend, elle est positive et simple, en paroles comme en musique, elle ressemble à ce Max qui est quelque part en nous depuis l’enfance.

Mais en quoi ce Max est-il libre finalement ?

Devant nos regards émerveillés d’enfants, nous voyons un magicien qui semble rire des lois de la physique :

Il met de la magie, mine de rien, dans tout ce qu´il fait

Mais cette chaîne -là n’est pas celle qui nous entrave le plus, la chanson va nous entraîner de plus en plus profond dans l’âme de Max, en soulignant à chaque fois les liens qu’il n’a pas, contrairement au commun des mortels.

Max, c’est une sorte de don du sourire qui n’attend rien en retour et qui s’adresse à tous, sans idées préconçues, sans tri. Le terme « même » souligne à quel point c’est étonnant :

Il a le sourire facile, même pour les imbéciles

Quelle liberté que de ne rien attendre de l’avenir !

La vie semble pour lui un jeu :

Il s´amuse bien,

Il ne tombe pas dans les pièges de la société de consommation :

 il n´tombe jamais dans les pièges
Il n´se laisse pas étourdir par les néons des manèges

Il n’est pas influencé par la foule, il se fiche du regard des autres, même s’il est dans la nasse avec les autres. Sa liberté est intérieure, elle est dans sa façon d’agir et de penser, pas dans ses conditions de vie.

Il vit sa vie sans s´occuper des grimaces

Que font autour de lui les poissons dans la nasse

{Refrain:}

Il est libre Max! Il est libre Max!

Les autres n’ont pas de prénom, sont toujours au pluriel et Max le différent devient un mythe, ce n’est plus une réputation, c’est une légende qui se raconte :

Y´en a même qui disent qu´ils l´ont vu voler

Mais de quoi vit-il ?

Il travaille un p´tit peu quand son corps est d´accord

Il s’accorde le droit à la paresse :

Pour lui faut pas s´en faire, il sait doser son effort

Il n’a pas d’ambition, ne cherche pas à se montrer supérieur aux autres

Dans l´panier de crabes, il n´joue pas les homards.

Cette prétendue supériorité vue de l’extérieur est ramenée à ce qu’elle est : des bulles de vide !

Il n´cherche pas à tout prix à faire des bulles dans la mare

L’amour qu’il donne indifféremment à tous lui est rendu, même par les cœurs de pierre, petit clin d’œil à la Vénus d’Ille :

Il r´garde autour de lui avec les yeux de l´amour

Avant qu´t´aies rien pu dire, il t´aime déjà au départ

Il n´fait pas de bruit, il n´joue pas du tambour

Mais la statue de marbre lui sourit dans la cour

Il pratique aussi l’amour libre : pas d’attaches non plus de ce côté. Cependant, je ne sais pas si ça leur fait vraiment plaisir qu’on leur raconte des salades, les filles.

Et bien sûr toutes les filles lui font les yeux de velours
Lui, pour leur faire plaisir, il raconte des histoires

Euh, pour chevaucher les licornes, c’est assez clair, non ?

Il les emmène par-delà les labours

Chevaucher des licornes à la tombée du soir

Peut-il aller où il veut ? Il n’a pas l’argent qui donne cette liberté de voyager  mais le voyage peut être intérieur :

Comme il n´a pas d´argent pour faire le grand voyageur

Serait-il seul Max ? Et bien, là encore, se sentir seul ou non est une attitude

Il va parler souvent aux habitants de son cœur
Qu´est-ce qu´ils s´racontent, c´est ça qu´il faudrait savoir

On aimerait aussi savoir qui sont ces habitants mais on touche peut-être là à la dimension mystique de Max.

Cependant, si toutes les religions parlent d’amour, elles vous emprisonnent aussi : Max a l’amour sans la religion : encore une liberté !

Le regard est comme une fenêtre sur cette vie intérieure, c’est son seul prosélytisme :

Pour avoir comme lui autant d´amour dans le regard

Je vous souhaite la simplicité d’un enfant parfois, seul chemin pour « voler plus haut ».

Source :

https://annbourgogne.wordpress.com/litterature/poesie/il-est-libre-max-herve-cristiani/

Il met de la magie, mine de rien ,dans tout ce qu’il fait
Il a le sourire facile, même pour les imbéciles
Il s’amuse bien, il n’tombe jamais dans les pièges
Il n’se laisse pas étourdir par les néons des manèges
Il vit sa vie sans s’occuper des grimaces
Que font autour de lui les poissons dans la nasse

Il est libre Max ! Il est libre Max !
Y’en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler

Il travaille un p’tit peu quand son corps est d’accord
Pour lui faut pas s’en faire, il sait doser son effort
Dans l’panier de crabes, il n’joue pas les homards
Il n’cherche pas à  tout prix à  faire des bulles dans la mare

Il est libre Max ! Il est libre Max !
Y’en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler

Il r’garde autour de lui avec les yeux de l’amour
Avant qu’t’aies rien pu dire, il t’aime déjà  au départ

Il n’fait pas de bruit, il n’joue pas du tambour
Mais la statue de marbre lui sourit dans la cour

Il est libre Max ! Il est libre Max !
Y’en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler

Et bien sûr toutes les filles lui font les yeux de velours
Lui, pour leur faire plaisir, il leur raconte des histoires
Il les emmène par-delà  les labours
Chevaucher des licornes à  la tombée du soir

Il est libre Max ! Il est libre Max !
Y’en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler

Comme il n’a pas d’argent pour faire le grand voyageur
Il va parler souvent aux habitant de son coeur
Qu’est-ce qu’ils s’racontent, c’est ça qu’il faudrait savoir Pour avoir comme lui autant d’amour dans le regard

Il est libre Max ! Il est libre Max !
Y’en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler

Jean-Jacques Goldman – Au Bout De Mes Rêves

Image de prévisualisation YouTube

Et même si le temps presse
Même s’il est un peu court
Si les années qu’on me laisse
Ne sont que minutes et jours

Et même si l’on m’arrête
Ou s’il faut briser des murs
En soufflant dans des trompettes
Ou à force de murmures

J’irai au bout de mes rêves
Tout au bout de mes rêves
J’irai au bout de mes rêves
Où la raison s’achève
Tout au bout de mes rêves
J’irai au bout de mes rêves
Tout au bout de mes rêves
Où la raison s’achève
Tout au bout de mes rêves

Et même s’il faut partir
Changer de terre ou de trace
S’il faut chercher dans l’exil
L’empreinte de mon espace

Et même si les tempêtes
Les dieux mauvais, les courants
Nous feront courber la tête
Plier genoux sous le vent

Résiste

Il est libre Max

On ira

Mon trésor

Mon trésor Tété

 

Image de prévisualisation YouTube
J’ai un grain, un cactus florentin
un cheval et des envies d’aventure
j’ai un belvédère et tout le tralala
mais qu’en ferais-je si toi tu n’en veux pasEn attendant dedans mon bloc
patiemment je répertorie je note
le temps passé à mon trésor amassé
qu’en faire des lors que toi tu n’en veux pas

J’ai du chien, un oeil et des fusains
un joli timbre, une exquise nature
et puis tel libère de l’ordre en veut tu en voilà
mais qu’en ferais-je si toi tu n’en veux pas

En attendant dedans mon bloc
patiemment je répertorie je note
le temps passé à mon trésor amassé
qu’en faire des lors que toi tu n’en veux pas

Le temps passé à mon trésor amassé
qu’en faire des lors que toi tu n’en veux pas
tout jeter à la mer où me couper un doigt

Jeter à la mer où me couper un doigt (x2)

Le temps passé à mon trésor amassé
qu’en faire des lors que toi tu n’en veux pas

Resiste

Il est libre Max

On ira

Au bout de mes rêves

Mon trésor

Zaz – On ira

Image de prévisualisation YouTube

On ira écouter Harlem au coin de Manhattan
On ira rougir le thé dans les souks à Amman
On ira nager dans le lit du fleuve Sénégal
Et on verra brûler Bombay sous un feu de Bengale

On ira gratter le ciel en-dessous de Kyoto
On ira sentir Rio battre au coeur de Janeiro
On lèvera nos yeux sur le plafond de la chapelle Sixtine
Et on lèvera nos verres dans le café Pouchkine
Ahahah

Oh qu’elle est belle notre chance
Aux milles couleurs de l’être humain
Mélangé de nos différences
A la croisée des destins

Vous êtes les étoiles, nous sommes l’univers
Vous êtes un grain de sable, nous sommes le désert
Vous êtes milles pages et moi je suis la plume

Oohohohohohohoh

Vous êtes l’horizon et nous sommes la mer
Vous êtes les saisons et nous sommes la Terre
Vous êtes le rivage et moi je suis l’écume
Oohohohohohohoh

On dira que les poètes n’ont pas de drapeaux
On fera des jours fêtes autant qu’on a de héros
On saura que les enfants, sont les gardiens de l’âme
Et qu’il y a des Reines autant qu’il y’a de femmes

On dira que les rencontres font les plus beaux voyages
On verra qu’on ne mérite que ce qui se partage
On entendra chanter des musiques d’ailleurs
Et l’on saura donner, ce qu’on a de meilleur

Oh qu’elle est belle notre chance
Aux milles couleurs de l’être humain

Mélangé de nos différences
A la croisée des destins

Vous êtes les étoiles, nous sommes l’univers
Vous êtes un grain de sable, nous sommes le désert
Vous êtes milles pages et moi je suis la plume
Oohohohohohohoh

Vous êtes l’horizon et nous sommes la mer
Vous êtes les saisons et nous sommes la Terre
Vous êtes le rivage et moi je suis l’écume
Oohohohohohohoh

Vous êtes les étoiles, nous sommes l’univers
Vous êtes un grain de sable, nous sommes le désert
Vous êtes milles pages et moi je suis la plume
Oohohohohohohoh

Vous êtes l’horizon et nous sommes la mer
Vous êtes les saisons et nous sommes la Terre
Vous êtes le rivage et moi je suis l’écume
Oohohohohohohoh

Jean-Jacques Goldman – Envole-Moi

Image de prévisualisation YouTube

Resiste

Il est libre Max

On ira

Au bout de mes rêves

Mon trésor

Fais de ton mieux – Gérald de Palmas

Image de prévisualisation YouTube

On t’a roulé dans la farine, jeté par dessus bord
A grand renfort d’aspirine, te voilà devenu fort
A qui la faute tu ne sais plus
A quoi bon un coupable
Non ne sois pas trop déçu
Certains coups sont imparables
Alors comme un boxer à genoux

Tu fais de ton mieux, à chaque fois on t’assomme
Tu fais de ton mieux,
A chaque femme à chaque homme,
Tu fais de ton mieux

Avec ton sourire d’ange tu avances désarmé
Mais que reçois-tu en échange, …
… un méchant coup sur le nez

u fais de ton mieux, à chaque fois on t’assomme
Tu fais de ton mieux,
A chaque femme à chaque homme,
Tu fais de ton mieux

Sur le ring où tu t’incrustes, …
… tu voudrais encore essayer
Et même si on t’abîme un peu plus,
C’est à ce jeu qu’il faut jouer, il faut jouer

Tu fais de ton mieux, à chaque fois on t’assomme
Tu fais de ton mieux,
A chaque femme à chaque homme,
Tu fais de ton mieux

On t’a roulé dans la farine, jeté par dessus bord
A grand renfort d’aspirine, te voilà devenu fort

Livre de la jungle Il en faut peu pour être heureux

Image de prévisualisation YouTube

 

Cuban Dance and Cuban Rhapsody :Estas Tonne

 

Estas Tonne – The Song of the Golden Dragon

Fauve De ceux

Image de prévisualisation YouTube
Nous sommes de ceux qu'on ne remarque pas : des fantômes, des transparents, des
moyens. 
Nous sommes de ceux qui ne rentrent pas en ligne de compte.
Nous sommes de ceux qu'on choisit par défaut. 
Nous sommes de ceux qui ont la peau terne, les traits tirés et le regard
éteint, des visages pâles, des teints gris. 
Nous sommes de ceux qui se délavent de jours en jours.
Nous sommes de ceux qui ont du mal à s'entendre penser.
Nous sommes de ceux qui se maîtrisent difficilement. 
Nous sommes de ceux qui mettent mal à l'aise en public.
Nous sommes de ceux qui dérapent dans les escaliers des bibliothèques. 
Nous sommes de ceux qui dansent de façon embarrassante. 

Nous sommes de ceux qui font l'amour en deux temps. 
Nous sommes de ceux qui s'y prennent à l'envers avec les autres. 
Nous sommes  de ceux sur lesquels ont parie jamais. 
Nous sommes de ceux qui savent plus raisonner de façon logique.
Nous sommes de ceux qui ont tout fait comme y faut mais qui y arrivent pas.
Des ratés modernes, des semis défaites, des victoires sans panache.
Nous sommes de ceux qui tiennent pas la pression.
Nous sommes de ceux qui se font balayer, à répétition.   
Nous sommes de ceux qui s'font assister, des baltringues, des éclopés, des
faibles.
Nous sommes de ceux qui prennent des trucs pour tenir le coup.
Nous sommes de ceux qui savent pas dire non, qui connaissent pas la rébellion,
qui soutiennent pas les regards.
Nous sommes de ceux qui sont tabous. 
Et pourtant ...

Nous sommes de ceux qui ne renoncent pas, des chiens enragés, des teigneux, des
acharnés. 
Nous sommes de ceux qui comptent bien devenir capables de tout encaisser.
Nous sommes de ceux qui établissent des stratégies dans l'obscurité, pour
reprendre la main, jouer selon leurs propres règles et forcer le destin.
Nous sommes de ceux qui en ont assez de leur propre férocité, des
requins-tigres en bout de course, des voyous qui demandent pardon, des apprentis
repentis. 
Nous sommes de ceux qui veulent à tout prix tabasser leur part d'ombre, et
faire taire leurs sales travers. 
Nous sommes de ceux qui cherchent à rejoindre les rangs des lions, des
maquisards, des résistants, des sentiments.
Nous sommes de ceux qui roulent pour eux et pour leur périmètre.
Nous sommes de ceux qui pissent encore dans la douche mais qui espèrent
réussir un jour à pisser droit. 

Nous sommes de ceux qui cherchent à désarmer la mort à coup d'grenade
lacrymo, pour l'effrayer, et la maintenir à distance.
Nous sommes de ceux qui espèrent croiser la vie un soir, au détour d'une
avenue pour la séduire, la ramener et lui faire l'amour de façon brûlante.
Nous sommes de ceux qui ont les yeux écarquillés en continu, des ahuris, des
ébahis, qui guettent les planètes, les comètes et les épiphanies.
Nous sommes de ceux qui cherchent à déterrer ce qui est enfouit, tout ce qui
est caché et qui demande qu'à être sorti. 
Nous sommes de ceux qui veulent rétablir le contact avec ceux qui sont partis
trop tôt, parce qu'ils savaient pas qu'il y avait une fin cachée.
Nous sommes de ceux qui continueront à courir, comme s'ils étaient poursuivis
par les balles, qui desserreront jamais les mâchoires sauf pour sortir les
crocs.

[Parlé]
C'est pas nous les plus forts ?
- C'est vraiment l'équipe qui était la moins capable.
On sera jamais rationnels avec ce type de lascars 
- Faut composer avec 
- ???
- Y a que les inconscients qui vous diront le contraire 
Vous savez être irrationnel, mais sans peur on s'casse la gueule.

 

Zaz & Yves Jamait – La radio qui chante

Image de prévisualisation YouTube
Elle regarde son réveil
Lui a perdu le sommeil
Elle a son boulot
Lui pas trop.

Elle sort doucement du lit
Quand lui s’accroche à sa nuit
Exhalant de sueur
Elle de fleurs.

Elle
La radio qui chante
La joie qui l’évente
Malgré tout les bleus.
Lui
Le visage mort
D’artifice encore
De gamins trop vieux.

Elle s’en va courir dehors
Lui surpris respire encore
Elle a pleins poumons
Lui goudron.

Elle prend sa vie à pleines mains
Lui la remet à demain
Jamais de projet
Elle en fait.

Elle
La radio qui chante
La joie qui l’évente
Malgré tout les bleus.

Lui
Le visage mort
D’artifice encore
De gamins trop vieux.

Elle pense que la vie est belle
Lui l’a trouve trop réelle
Bien trop prosaïque
Trop cynique.

S’il prend bien trop ses distances
Elle vit les autres comme chance
Lui comme un fardeau
Elle cadeau.

Elle
La radio qui chante
La joie qui l’évente
Malgré tout les bleus.
Lui
Le visage mort
D’artifice encore
De gamins trop vieux.

Elle pense que la vie est belle
Belle belle
Lui pas trop.

Elle pense que la vie est belle
Elle belle belle
Lui pas trop.

Elle rentrera seule chez elle
Lui dans sa vie qui chancelle
Peu de chance
Pour qu’une histoire commence.

Elle continuera donc seule
Lui fera toujours la gueule
Ces deux là
Ne se croiseront pas.

Faut quand même un minimum pour
Construire une histoire d’amour
ça s’passera pas
Comme au cinéma.

Faut quand même un minimum pour
Faire vivre une histoire d’amour
Et entre ces deux là
Y’en aura pas
Parce que…

Elle
La radio qui chante
La joie qui l’évente
Malgré tout les bleus.
Lui
Le visage mort
D’artifice encore
De gamins trop vieu

Clarika Moi en Mieux

Image de prévisualisation YouTube

A vava Inouva – IDIR

Image de prévisualisation YouTube

Un homme heureux – William Sheller

Pourquoi les gens qui s’aiment
Sont-il toujours un peu les mêmes ?
Ils ont quand ils s’en viennent
Le même regard d’un seul désir pour deux.
Ce sont des gens heureux.
Image de prévisualisation YouTube

Pourquoi les gens qui s’aiment
Sont-il toujours un peu les mêmes ?
Quand ils ont leurs problèmes,
Ben y’a rien à dire,
Y’a rien à faire pour eux.
Ce sont des gens qui s’aiment.

Et moi j’te connais à peine,
Mais ce s’rait une veine
Qu’on s’en aille un peu comme eux.
On pourrait se faire sans qu’ça gêne
De la place pour deux.
Mais si ça n’vaut pas la peine
Que j’y revienne,
Il faut me l’dire au fond des yeux.
Quelque soit le temps que ça prenne,
Quelque soit l’enjeu,
Je veux être un homme heureux.

Pourquoi les gens qui s’aiment
Sont-ils toujours un peu rebelles ?
Ils ont un monde à eux
Que rien n’oblige à ressembler à ceux
Qu’on nous donne en modèle.

Pourquoi les gens qui s’aiment
Sont-ils tou]ours un peu cruels ?
Quand ils vous parlent d’eux,
Y’a quelque chose qui vous éloigne un peu.
Ce sont des choses humaines.

Refrain
Je veux être un homme heureux

 

VENUS – Beautiful days

Image de prévisualisation YouTube
I wish I was mad Fucked up and done I wish I was bad And completly wrong  I wish I was made Rebuilt-up and take I wish I could lie And never could fail  And live some beautiful days In a manical place Beautiful loves Perfect and straight Beautiful days In a magical place A new dream is born The new freaks have come  I wish I was fast And crazy as a dog I wish I could last As long as the gods  I wish I could bePerfectly free Wish I was a creep Wish I made you bleed And live some beautiful days In a magical place Beautiful loves Perfect and straight beautiful days In a magical placeA new dream is born The new freaks have come beautiful days In a magical place Beautiful loves Perfect and straight

Nigel Kennedy & Kroke Band Yiddish Klezmer

Image de prévisualisation YouTube

Nigel Kennedy

Nigel Kennedy Gypsy Chardash

Image de prévisualisation YouTube

Nigel Kennedy & Kroke Band Yiddish Klezmer

Nigel Kennedy Vivaldi The 4 Seasons

Image de prévisualisation YouTube

Nigel Kennedy & Kroke Band Yiddish Klezmer

Nigel Kennedy Gypsy Chardash

 

Nigel Kennedy – Vivaldi « Summer » 3rd Movement

Image de prévisualisation YouTube

Nigel Kennedy & Kroke Band Yiddish Klezmer

Nigel Kennedy Gypsy Chardash

Nigel Kennedy Vivaldi The 4 Seasons

Keith Jarrett – The Köln Concert

Image de prévisualisation YouTube

Love or leave me – Nina Simone

Image de prévisualisation YouTube

Cat Stevens – If I Laugh

Image de prévisualisation YouTube

Cat Stevens  Maybe you’re right

Cat Stevens – Sad Lisa

Cat Stevens – Maybe you’re right

Image de prévisualisation YouTube

Catsteven Father and sun

Hallelujah (shrek song)

Image de prévisualisation YouTube

Voix de d’Espen Lind, Askil Holm, Alejandro Fuentes, Kurt Nilsen.

Leonard Cohen – Take This Waltz

Image de prévisualisation YouTube

Georges Brassens – La mauvaise réputation

Image de prévisualisation YouTube

Stromae – Papaoutai

Image de prévisualisation YouTube

Cat Stevens – Sad Lisa

Image de prévisualisation YouTube

OMNIA The Sheenearlahi Set

Image de prévisualisation YouTube

C’est comme ça Les Rita Mitsouko

Image de prévisualisation YouTube

Herman’s Hermits No Milk Today

Image de prévisualisation YouTube

Jean-Jacques Goldman Comme Toi

Image de prévisualisation YouTube

Corneille . Comme un fils

Image de prévisualisation YouTube

Donne moi tout même quand il reste plus rien
Rend moi saoul de toi quand rien n’est bien
Fait demain quand le présent est chien
Et j’en ferai autant

Lis mes peines avant que je les dise
Oubli mes hontes sans que je précise
Cache le moi si un jour tu m’méprise
Car j’en ferai autant

Et je sais
Que c’est un peu trop
Que je demande plus qu’il faut
Mais je te donne plus que des mots

Comme un fils
Fais moi croire quand tout fini
Et comme un fils
Fais moi voir quand tout est nuit
Et comme un fils
Je t’aimerais,qu’importe le prix
Comme un fils
Je te devrai toujours la vie
Si tu m’aimes comme un fils

Dis le moi si tout autour de moi
M’est hostile et quand je n’le vois pas
Tiens ma main quand tout me pointe du doigt
Et j’en ferai autant

Et si je prend pour acquis mes chances
Fais moi peur que plus jamais j’y pense
Prend ma tête quand elle fait plus de sens
Et j’en ferai autant

Et je sais
Que c’est un peu trop
Que je demande plus que je vaut
Mais je promet plus que des mots

Comme un fils
Fais moi croire quand tout fini
Et comme un fils
Fais moi voir quand tout est nuit
Et comme un fils
Je t’aimerai qu’importe le prix
Comme un fils
Je te devrai toujours la vie
Si tu m’aimes comme un fils

Et si leurs yeux se croisent dis qu’c’est toi
On s’en voudrait en vie si on se manquait
Et si tu es passé reviens moi
Car je n’passerai pas toute ma vie à t’écrire
Et à t’imaginer

Comme un fils
Fais moi croire quand tout fini
Et comme un fils
Fais moi voir quand tout est nuit
Comme un fils
Je t’aimerai qu’importe le prix
Comme un fils
Je te devrai toujours ma vie
Si tu m’aimes comme un fils
Si tu m’aimes comme un fils…

Tété Une bonne paire de claques

Image de prévisualisation YouTube

Tété – Love Love Love

Image de prévisualisation YouTube

Tété – A la faveur de l’Automne

Image de prévisualisation YouTube

Bob Marley – Redemption Song

Image de prévisualisation YouTube

California Dreamin – Mamas & The Papas

Image de prévisualisation YouTube

Camélia Jordana – Non, Non, Non

Image de prévisualisation YouTube

Clarika – Joker

Image de prévisualisation YouTube

Battez Vous : Brigitte

Image de prévisualisation YouTube

Michel Berger – Chanter pour ceux qui sont loin de chez eux

Image de prévisualisation YouTube

Michel Polnareff love me, please love me

Image de prévisualisation YouTube

Leonard Cohen – Who by fire

Image de prévisualisation YouTube

IRM Charlotte Gainsbourg – Master’s Hands

Image de prévisualisation YouTube

ABBA-Take a chance on me

Image de prévisualisation YouTube

Osez Joséphine – Alain Bashung

Image de prévisualisation YouTube

Amy Macdonald – Wish For Something More

Keren Ann – Not Going Anywhere

Image de prévisualisation YouTube