From the Blog

Célibataire malgré eux : ces gens imperméables à l’amour- Richard Thibodeau

Célibataires malgré eux, je les appelle parfois les célibataires téflons, car il semblerait que tous les efforts qu’ils mettent de l’avant pour avoir quelqu’un dans leur vie sont voués à l’échec.

J’ai déjà été un célibataire téflon.

J’avais une estime de moi tellement faible que je ne pouvais pas imaginer qu’une autre personne puisse m’aimer et lorsqu’une autre personne m’aimait je ne me sentais pas à la hauteur de cette relation.

J’étais un homme complexe et bourré de peurs que je ne voulais pas admettre! Toutes ces peurs et cette complexité me rendaient imperméable à l’amour.

J’avais une peur inconsciente de me faire piéger par l’amour.

Je m’en suis rendu compte car lorsque je devenais amoureux d’une femme inaccessible, je perdais intérêt lorsque celle-ci m’aimait?

Aimer à distance faisait moins peur que d’aimer face à face. Mes peurs géraient mes relations.
Si vous avez de nombreuses peurs conscientes et/ou inconscientes concernant l’amour, celles-ci vont agir comme un élément téflon dans vos relations amoureuses. Les peurs seront ?contrebalancées’ par un grand nombre de règles et d’exigences.

Plus il y a de peurs plus il y aura de règles et d’exigences concernant le choix d’un partenaire de vie. Il y a des gens qui ont tellement de règles et d’exigences concernant le partenaire idéal qu’ils restent seuls toute leur vie!

Comment se fait-il qu’une personne qui a le désir d’avoir une relation amoureuse ne réussit jamais à l’obtenir??

Comment se fait-il que pour d’autres personnes l’amour se présente tout naturellement dans leur vie et sans aucune contrainte?

Les apprentissages de l’enfance jouent bien sûr un rôle très important dans une telle situation. Si vous avez été élevé dans un environnement où l’amour est synonyme de soumission, de conflits, de violence, d’indifférence et de rejet, vous avez probablement développé des mécanismes de défense ou de protections très raffinés qui vont aller à l’encontre de votre désir d’adulte d’aimer et d’être aimé.
Les gens qui sont célibataires à vie et les gens qui sont incapables d’avoir une relation amoureuse ont de nombreux bénéfices à demeurer dans une telle situation.

Un de ces bénéfices est de ne pas vivre ou subir le modèle de l’amour qu’ils ont observé ou appris de leurs parents.

Les bénéfices à vivre seul sont des bénéfices d’évitement. Éviter la perte de l’identité, éviter la souffrance, éviter la perte de la liberté, éviter les conflits etc.

On pourrait reformuler ces bénéfices de la manière suivante : préserver l’identité, préserver le bien-être, préserver la liberté de choix, de décisions et d’actions, préserver la paix, etc.

Si plusieurs parties de votre être croient que l’amour pourrait vous détruire, soyez certain que ces parties de vous vont tout faire en leur pouvoir pour que vous restiez un célibataire téflon?
Le modèle de relation amoureuse des générations passées était basé sur la perte de la liberté d’être soi dans la relation.

Chaque partenaire du couple était confiné à des rôles bien précis et devenait souvent l’ombre de l’autre. La femme devait être soumise, faire des enfants, les élever, entretenir la maison et passer son temps à se plaindre de tous les malheurs du monde.

L’homme quand à lui devait assurer la subsistance de sa femme et de ses enfants, travailler dur, se couper de ses émotions et souffrir en silence.

Notre principal modèle de la relation amoureuse provient de nos parents.

La plupart des gens s’identifient dans leurs relations au modèle acquis de leurs parents.

D’autres développent un anti-modèle en réaction aux modèles qu’ils ont appris. Nous développons alors un grand nombre d’exigences au sujet de ce que nous voulons d’une relation amoureuse afin d’éviter le piège du modèle acquis des générations précédentes.

Tout cela devient très complexe et fait de l’amour quelque chose de complexe?

Les résultats de ces anciens modèles sont éloquents, avec 50% des gens qui échouent leur relation, et je ne parle pas ici des échecs qui ne se terminent pas en séparations et dans lesquels les gens restent ensemble pour la forme.
L’amour n’est pas complexe. C’est la chose la plus simple et la plus naturelle au monde pour un enfant d’aimer et d’être aimé.

Nous l’avons, cependant, rendu complexe par le dédale de nos croyances. Le célibataire téflon est partagé entre son rêve d’une véritable relation amoureuse passionnée et authentique et l’héritage des peurs, règles, rigidités, souffrance, culpabilité, peines et déceptions acquis de sa famille et des générations précédentes.
Comment est-ce possible de rencontrer l’amour lorsque celui-ci est synonyme de perte d’identité à l’intérieur de soi?

Réponse : on le fuit chaque fois qu’on le rencontre; on devient en amour uniquement avec une personne inaccessible et qui nous repousse et on reste ainsi un célibataire téflon frustré de ne pas pouvoir vivre une véritable relation amoureuse!?

C’est ce que j’ai vécu de nombreuses années. J’ai découvert le chemin de l’amour pour une autre personne au travers du chemin que j’ai parcouru vers l’amour de moi-même. Je le dis souvent à ma compagne Maureen : Je ne t’aurais jamais rencontré si je n’avais pas appris à m’aimer. Je n’aurais jamais été capable de te garder dans ma vie si je n’avais pas appris à m’aimer.
S’aimer vraiment et s’aimer dans toutes les facettes de notre vie est donc un élément très important dans le désir de vivre une relation amoureuse durable.

Plus vous vous aimez, plus vous dégagez cet amour autour de vous et s’il n’y a pas de restrictions internes à attirer l’amour, ce n’est plus alors qu’une question de temps avant de rencontrer l’amour de votre vie.

Il arrive, parfois, qu’une personne croie n’avoir aucune restriction à être en amour mais, elle continue à être seule car ses restrictions ont la forme de filtres invisibles, cependant, même s’ils ne sont pas perçus ces filtres empêchent la relation de se produire.

Alors quels sont les éléments requis pour mettre fin à un célibat??

Une volonté profonde de s’aimer et d’aimer les gens afin que la lumière de cet amour rayonne autour de vous.

Devenir heureux car les gens heureux sont de merveilleux compagnons de route.
Croire que vous pouvez avoir une vie de couple satisfaisante et heureuse.
Développer l’estime de soi par tous les moyens auxquels vous croyez.
Être fier de ce que vous êtes.
Avoir la certitude que ce que vous voulez va se produire!
Examiner et changer les croyances restrictives du modèle de relation amoureuse acquis des générations précédentes.
Examinez les bénéfices que vous avez à rester seuls.
Regardez ce qu’une relation amoureuse vous permettrait de manifester en provenance de l’intérieur de vous-même.

Exemple, si j’étais en amour, je serais ouvert, confiant et attentionné.

Devenez ouvert, confiant et attentionné, car vous émettez vos pensées et de vos émotions et vous recevez en fonction de ce que vous émettez. Ne tirez pas et ne poussez pas sur ce que vous voulez.

Si vous tirez ou poussez, ça signifie qu’il y a une peur quelque part que ça ne marche pas et cette peur va générer un stress qui va vous empêcher d’avoir ce que vous voulez.

Cela m’amène à un autre aspect du célibat, le célibat provoqué par un bris de la relation amoureuse!

Pourquoi est-ce que plusieurs de ceux et celles qui ont vécu le bris d’une relation sont incapables de vivre une nouvelle relation?

Parce qu’ils ont vécu une séparation physique mais ils n’ont pas vécu une séparation émotionnelle. Ils n’ont pas fait le deuil de leur ancienne relation, car elle est toujours présente à l’intérieur d’eux?

Parfois le dépit, la colère, la haine, le ressentiment envers l’autre ou encore la culpabilité, le remords, la honte et la déception envers soi-même occupent tellement de place dans le c?ur des gens qu’il n’y a plus de place pour une nouvelle relation amoureuse. La peur de revivre la même situation est aussi un obstacle majeur à une nouvelle relation.

Vous pouvez accéder à une nouvelle relation lorsque vous transformez les émotions négatives de la relation précédente en émotions positives!?

Comment briser l’effet téflon du célibat??

Devenez la personne que vous seriez si vous étiez en amour à cet instant même!…

Solutionnez les peurs et les modèles anciens à l’intérieur desquels vous avez appris à vivre, devenez vraiment vous-même et devenez l’ami des gens. Devenez une personne que tout le monde recherche. Devenez simplement vous-même. »

Sur ce thème vous pouvez consulter les articles suivants :

Les relations d’amour et de haine par Eckhart Tolle

L’aventure du couple aujourd’hui : Marie Laure Colonna

 Richard Linklater Before Midnight

Afin de répondre à vos questions voici aussi deux  livres très appréciés :

– Votre vie? Reflet de vos croyances (5ième édition 2011, Éditions Quebecor)

Le langage des émotions et des croyances (Éditions Quebecor, 2011)

La voie Toltèque : une véritable chevalerie relationnelle.

Envie de relations plus harmonieuses aux autres et à soi-même ?

Les Accords Toltèques offrent un code de conduite simple et efficace.

La voie Toltèque :  une véritable chevalerie relationnelle.

Avoir une parole impeccable : l’épée du chevalier

L’épée est une arme à double tranchant : elle peut protéger ou trancher des liens qui emprisonnent ; mais elle peut aussi blesser et tuer. Tout dépend de qui la manie et des intentions qui l’animent. La parole est symboliquement l’épée du chevalier relationnel. Elle peut éclairer, encourager, éduquer ; elle peut même guérir, restaurer la confiance en soi, embellir? Revers de la médaille, la parole peut aussi déclencher des guerres, semer la discorde, répandre rumeurs, calomnies et ragots.
Pour devenir un chevalier relationnel, la première étape consiste donc à devenir conscient de votre parole et à la maîtriser. Quelques questions à vous poser pour cela : pourquoi je parle ? Pour faire du bien, pour faire rire, pour instruire, pour informer ? Ou pour des buts moins louables… ? Que vont déclencher mes paroles chez les autres et en moi ? Si c’étaient des graines, quel genre de fleurs, d’arbres? ou de mauvaises herbes produiraient-elles ? Qu’ai-je envie de semer à chaque mot que je prononce ?
Choisissez une personne avec qui vous avez des difficultés relationnelles et décidez d’appliquer ce premier accord toltèque durant une semaine à cette relation-là. Demandez-vous : est-ce que je parle de cette personne dans son dos ? Que dis-je à son sujet ? Est-ce que mes propos sont positifs, constructifs? ou plutôt négatifs et destructeurs ? Qu’est-ce que je me dis à moi-même, quand je dialogue intérieurement avec elle ? Et si ma parole ne servait désormais plus que le meilleur ?

Ne rien prendre personnellement : le bouclier du chevalier

Le deuxième accord toltèque porte sur l’impact des mots (mais aussi des actes) d’autrui sur moi-même. Si, quoi qu’il arrive, je n’en fais pas une affaire personnelle, les paroles des autres ne m’atteignent plus : j’ai un bouclier qui me protège de toute agression. Dans les mots de Miguel Ruiz : « L’immunité au poison, en plein enfer, est le cadeau que vous offre cet accord. Le poison est toujours là : les gens continuent de dire des choses négatives à mon sujet? mais moi j’ai changé, je ne prends plus cela personnellement et je n’en suis plus affecté. »
Un jour, untel me trouve génial. Le lendemain, il me couvre de reproches. Je suis pourtant toujours le même : je sers juste d’écran aux projections de ses propres histoires intérieures, de son propre cinéma. Alors, pourquoi en faire une affaire personnelle ? Pourquoi me justifier ? Pourquoi vouloir prouver que j’ai raison et l’autre tort ?
Imaginez deux minutes comment serait votre vie si, quoi que pense, dise ou fasse autrui, cela ne vous atteignait pas et ne changeait rien à ce que vous sentez à l’intérieur de vous ! Si vous deveniez complètement insensible à l’opinion d’autrui ? Quelle liberté ! Quel espace cela libérerait soudain en vous !
Pour commencer, trouvez une personne dont l’opinion vous affecte particulièrement et appliquez durant une semaine ce deuxième accord toltèque. Posez-vous les questions suivantes : comment je réagis à ce que cette personne dit de moi ? Est-ce que l’opinion qu’elle a de moi m’énerve, me chagrine ou me vexe ? Quels efforts est-ce que je déploie pour qu’elle parle autrement ? En quoi mes réactions à son opinion me montrent-elles des parties de moi-même qui me jugent de la même manière ? Comment puis-je alors faire la paix en moi et ne plus me juger ? Et si je cessais d’accorder de la valeur aux propos de cette personne ? Et si j’étais libre de ce qu’elle pense, dit ou fait ?

Ne pas faire de suppositions : la quête du chevalier

Tout chevalier qui se respecte a une quête. Quelle est-elle, cette quête, dans le cas présent ? C’est la vérité. Dans cette chevalerie relationnelle qu’est la voie toltèque, il n’est pas question de vivre dans l’illusion, dans les mensonges ou les faux-semblants.
Nous avons en français une expression géniale : « prêter une intention à autrui ». Quoi de plus éloquent ? Je vous prête une intention. Une intention à moi. Et laquelle vais-je choisir ? La plus lumineuse, la plus optimiste, celle qui vous donne le meilleur rôle ? Nooooon ! La plus négative, la plus égoïste possible. Et ensuite je réagis aux intentions que je vous ai moi-même prêtées ! Je les prends personnellement ! Bref je fonctionne en circuit fermé. On frise l’autisme psychologique. Pour revenir à la vérité, à la réalité, il faut déchirer le cocon de ses suppositions et croyances non vérifiées.
Pour mettre en pratique ce troisième accord toltèque, choisissez une relation conflictuelle et demandez-vous : quelle intention est-ce que je prête à cette personne ? Comment je me sens quand je lui prête cette intention-là (qui est la mienne) ? Est-ce que je réagis personnellement à l’intention que je lui prête ? Est-ce que je peux demander à cette personne ce qui l’a motivée à agir ainsi, plutôt que de faire des suppositions ? Est-ce que je peux en parler avec elle, en envisageant que je ne sais pas déjà tout de cette situation ? Efforcez-vous durant une semaine de sortir de vos suppositions et de revenir à la réalité, à la vérité de cette relation.

Faire toujours de son mieux : la règle du chevalier

Le dernier des quatre accords toltèques de base est la règle du chevalier, sa devise. Faire de son mieux signifie d’abord évaluer chaque jour quel est ce « mieux ». Aujourd’hui, je suis en pleine forme, j’ai un emploi qui me plaît, une vie de couple heureuse, les enfants vont bien : bref, mon « mieux » est plutôt élevé. Mais peut-être que dans six jours ou six mois je serai malade, j’aurai un coup de blues, je serai au chômage, ma partenaire m’aura quitté, j’aurai vécu un deuil : mon « mieux » sera alors nettement plus bas. Autrement dit, votre mieux est une variable quotidienne qui dépend de votre énergie physique, de votre moral et de votre santé.
Faire de son mieux, c’est éviter et le perfectionnisme qui nous pousse à trop en faire et finit par nous épuiser, et le laxisme qui nous incite à ne pas en faire assez et nous fait prêter le flanc aux remords. C’est être dans le juste. C’est donc être dans le vivant, car la vie varie de jour en jour : elle n’est pas statique, et nous ne sommes pas des machines au rendement journalier constant.
Au quotidien, vous pouvez mettre en pratique cette règle en l’appliquant à chacun des autres accords que vous vous efforcez de mettre en ?uvre : est-ce que je fais de mon mieux pour avoir une parole impeccable ? Est-ce que je fais de mon mieux pour ne pas prendre les choses personnellement ? Est-ce que je fais de mon mieux pour ne pas faire de suppositions ? Est-ce que je fais de mon mieux pour rester sceptique et apprendre à écouter ?

Etre sceptique mais savoir écouter : le heaume ailé du chevalier

Rédigé douze ans après les quatre premiers accords, le cinquième vient renforcer le second et le troisième. Il nous protège des croyances infondées. « Ne me croyez pas, aime dire Miguel Ruiz, ne croyez pas non plus les autres, et surtout ne vous croyez pas vous-même ! » Autrement dit, sortez de la crédulité ! Faites preuve d’une saine dose de scepticisme, y compris vis-à-vis de ce que vous raconte votre mental. « Mais apprenez à écouter », rajoute judicieusement la seconde moitié de cet ultime accord. D’où les ailes qui ornent le heaume au niveau des oreilles. Il ne s’agit pas de se fermer aux autres et à ce qu’ils disent. Les écouter, oui ; les croire sans discernement, non.
Ecouter est en effet essentiel, car même si vous ne croyez pas nécessairement ce que l’autre vous dit, ses propos vous éclaireront sur lui et sur votre relation. Ils vous permettront de mieux comprendre d’où il s’exprime et comment il vous voit. Là encore, appliquez cet accord durant une semaine à une relation spécifique, en vous posant les questions suivantes : qu’est-ce que cette personne (ou mon propre mental) me dit ? Est-ce que je la crois ? Est-ce que c’est vrai ? Suis-je capable d’écouter ce que l’autre (ou mon propre mental) me raconte, sans nécessairement le croire, en gardant une saine dose de scepticisme ? Ou est-ce que je me montre crédule, dans cette situation ? Suis-je enclin à croire tout de suite ce qu’on me raconte, sans prendre de recul, sans analyser les choses, sans faire preuve de discernement ?

Les quatre accords toltèques, Don Miguel Ruiz
Editions Jouvence (Janvier 2000 ; 128 pages)

Je suis Dieu..et vous aussi! – France Gauthier

La voie Toltèque :  une véritable chevalerie relationnelle.

La prophétie des Andes – Et si les coïncidences révélaient le sens de la vie ? James Redfield

Notre Réalité n’est qu’une Illusion

Dan Millman Le Guerrier pacifique

Comment se débarasser de la peur? Eckart. TOLLE

La peur est un phénomène universel qui habite chaque être humain, quelque soit le degré de son avancement psychologique ou mental.Elle peut être la conséquence de la peur résiduelle qui existe toujours en nous ou alors la conséquence de nos pensées au sujet du futur : un futur que notre ego veut contrôler et commander.La peur peut aussi se manifester sous plusieurs formes : sous forme de colère, de stress, de panique.Au lieu d’alimenter la peur par nos pensées, il faut, nous dit Eckhart Tolle, opposer à la peur une présence complète; présence qui nous permet de nous rendre compte que le monstre qui nous effraie tant n’est nulle part ailleurs si ce n’est dans notre tête !Image de prévisualisation YouTube

Sur ce thème vous pouvez aussi consulter les articles suivants :

Les relations d’amour et de haine par Eckart Tolle

Eckart Tolle Le pouvoir du moment présent.

Dan Millman Le Guerrier pacifique

L’homme que l’auteur appelle Socrate a réellement existé. Agé de presque cent ans, Socrate révèle une formidable jeunesse d’esprit et un humour décapant.

A son contact, Dan, un sportif de haut niveau en mal de vivre, voit ses croyances complètement bouleversées.

Guidé par le vieux sorcier excentrique, Dan triomphe peu à peu de ses peurs et de ses illusions pour vivre comme un amoureux et un guerrier… pacifique.

Je suis Dieu..et vous aussi! – France Gauthier

La voie Toltèque :  une véritable chevalerie relationnelle.

La prophétie des Andes – Et si les coïncidences révélaient le sens de la vie ? James Redfield

Notre Réalité n’est qu’une Illusion

 

 

Votre vie reflet de vos croyances. Richard Thibodeau

Changer les convictions responsables des peurs et des blocages.

Sur ce thème vous pouvez aussi consulter les articles suivants :

Eckart Tolle Le pouvoir du moment présent.

 

MARC DE LA MENARDIERE : Changer de croyances pour changer de monde

Qu’est ce qu’une croyance?

Image de prévisualisation YouTube
Sur ce thème vous pouvez consulter les articles suivants :

Lynne McTaggart La science de l’intention

Utiliser ses pensées pour transformer sa vie et le monde

Ce livre est un ouvrage révolutionnaire, une exploration inédite de la science de l’intention.

S’appuyant sur les conclusions de recherches sur la conscience humaine menées par d’éminents scientifiques du monde entier.

La Science de l’intention démontre que la pensée est une réalité tangible ayant le pouvoir d’influencer les choses.

La pensée génère sa propre énergie bien palpable dont vous pouvez vous servir.

Woody Allen BLUE JASMINE

Image de prévisualisation YouTube

Alors qu’elle voit sa vie voler en éclat et son mariage avec Hal, un homme d’affaire fortuné, battre sérieusement de l’aile, Jasmine quitte son New York raffiné et mondain pour San Francisco et s’installe dans le modeste appartement de sa soeur Ginger afin de remettre de l’ordre dans sa vie.

Amélie Nothomb – La nostalgie heureuse

« Je souffre de beaucoup de pathologies, mais parmi mes pathologies, il y en a une plus grave que les autres : j’ai la conviction de ne pas exister et c’est une conviction terrible parce-qu’il n’existe pas d’arguments logiques pour la contrer.

J’ai beau me toucher je ne suis pas convaincue d’exister pour autant. » A. Nothomb

Un bel exemple de croyance!

Image de prévisualisation YouTube

 

Gregg Braden La Divine Matrice

Unissant le temps et l’espace, les miracles et les croyances

Il existe un lieu où commencent toutes choses, un en droit de pure énergie qui simplement est.

Dans cet incubateur quantique de la réalité, tout est possible.

En 1944, Max Planck, le père de la physique quantique, a étonné le monde en disant que cette  » matrice  » était le lieu d’origine des étoiles, de l’ADN et tout ce qui existe. Des découvertes récentes fournissent la preuve indéniable que la matrice évoquée par Planck – la Divine Matrice – existe réellement.

Serait-ce là le chaînon manquant à notre connaissance, celui qui forme le contenant de l’univers, le pont entre notre imagination et notre réalité, et le miroir, dans notre monde, de ce que nous créons par nos croyances ?

Pour introduire dans notre vie le pouvoir de la matrice, nous devons comprendre comment elle fonctionne et parler le langage qu’elle comprend.

Pendant plus de vingt ans, Gregg Braden, un ancien concepteur de systèmes informatiques aérospatiaux, a effectué une recherche en ce sens.

Des lointains monastères de l’Egypte, du Pérou et du Tibet, aux textes oubliés qui furent remaniés par l’Eglise chrétienne primitive, le secret de la Divine Matrice nous a été transmis en langage codé par nos plus précieuses traditions et la science le confirme aujourd’hui. Dans cet ouvrage qui fait éclater les paradigmes, Gregg Braden partage avec nous ses découvertes.

Au moyen de vingt clés de création consciente, il nous montre comment transposer dans notre réalité les miracles de notre imagination.

Par des histoires authentiques ou scientifiques faciles à saisir, il nous montre que nous sommes limités uniquement par nos croyances et que celles-ci sont sur le point de changer !

Vous pouvez aussi lire :

La guérison spontanée des croyances

Et regarder :

Greg Braden La science des miracles partie 1

Greg Braden La science des miracles partie 2

Greg Braden  La  puissance des sentiments

Greg Braden Sentiments énergie et conscience

Greg Braden L’année 2012 Un nouveau monde

Gregg Braden La guérison spontanée des croyances

L’éclatement du paradigme des fausses limites

 

Ce livre nous offre à la fois les miracles qui ouvrent la porte à une nouvelle façon de voir le monde et la science qui nous explique comment les miracles sont possibles.

 

Se pourrait-il qu’un changement dans nos perceptions – nos croyances – recèle le secret intemporel de la guérison, de la paix, et même de la réalité ?

Des preuves scientifiques de plus en plus nombreuses indiquent que l’univers fonctionne comme un gigantesque ordinateur conscient.

Tout comme nos ordinateurs utilisent un langage informatique pour produire des résultats, l’ordinateur conscient universel se sert de nos croyances pour communiquer avec la matière quantique dont notre monde et nos corps sont faits.

Reconnaissant que tout, depuis notre ADN jusqu’à la réussite de nos relations et la paix dans le monde, dépend de nos croyances, nous savons que notre perception de nous-mêmes est à ce jour plus importante que jamais. Seuls les miracles parvenaient jadis à modifier les croyances de nos ancêtres.

Il nous révèle ainsi pourquoi nous ne sommes pas limités par les  » lois  » de la physique et de la biologie, comment employer le langage quantique susceptible d’engendrer guérison, paix, abondance et changement, et comment un simple changement de croyance peut nous catapulter au-delà des limites héritées de notre passé.

Vous pouvez également regarder :

Greg Braden La science des miracles partie 1

Greg Braden La science des miracles partie 2

Greg Braden  La  puissance des sentiments

Greg Braden Sentiments énergie et conscience

Greg Braden L’année 2012 Un nouveau monde

L’audace selon Jean-Pierre Lemaitre

Jean-Pierre Lemaitre auteur du livre «Pas d’excuses! Mode d’emploi pour passer à l’action.»

Image de prévisualisation YouTube

Pour plus d’information sur Jean-Pierre Lemaitre

http://jeanpierrelemaitre.com/

L’année 2012 Un nouveau monde Gregg Braden

 

L’importance du travail intérieur Stanislav Grof

 

Dr Deepak Chopra La voie du magicien

Transformez votre vie avec l’enseignement secret de Merlin l’Enchanteur

Au fil de vingt leçons, vous apprendrez en même temps qu’Arthur l’art de vous libérer des limites et des illusions tout en décuplant vos possibilités d’épanouissement personnel.

Chaque leçon s’appuie sur des exemples concrets et illustre l’éveil à un monde illimité: peu à peu, vous découvrirez le magicien qui est en vous.

Entrez dans la grotte de cristal en compagnie de Merlin et commencez une quête initiatique passionnante qui transformera votre vie.