From the Blog

Rien ne s’oppose à la nuit Delphine de Vigan

« Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. aujourd’hui je sais qu’elle illustre comme tant d’autres familles, le pouvoir de la destruction du verbe, et celui du silence » D de V

Malédiction familiale en même temps que questionnement passionnant sur les rapports entre l’écriture et la vie, un livre éblouissant. Olivia de Lamberterie, Elle