Hubert Selby Jr. Le Saule un superbe roman où la lumière prend le pas sur l’ombre.

Dans le South Bronx, une bande vient d’attaquer un couple d’adolescents. Maria est défigurée par un jet d’acide. Bobby, tabassé à coups de chaîne de vélo, pisse le sang. Hagard, perdu, il trouve refuge dans une cave où Moishe, un vieux clochard, le soigne.

Mais peut-on vraiment guérir de la haine et des rêves de vengeance ?

Hubert Selby est né en 1928 à Brooklyn.

Son premier roman, Last Exit to Brooklyn (1964), remporte un vif succès. Devenu dépendant à l’héroïne, Selby fait de la prison, puis s’installe à Los Angeles. Il y meurt en 2004.

Écrivain culte de la littérature américaine contemporaine, il signe avec Le Saule un superbe roman où la lumière prend le pas sur l’ombre.

 

Le Saule, récit d’une amitié paternelle, est un parcours initiatique de la haine au pardon qui s’intéresse beaucoup plus aux hésitations et aux découvertes de Bobby qu’au résultat de son cheminement spirituel.

-Sana Tang-Léopold Wauters