From the Blog

Qu’est-ce qu’un empathe ? Un article de Christelle Broederlow

SOURCE

http://www.espritsciencemetaphysiques.com

Être quelqu’un d’empathique, c’est lorsque vous êtes influencé par les énergies des autres, et que vous avez une capacité innée à sentir intuitivement et à percevoir les autres.

Votre vie est inconsciemment influencée par les désirs, les souhaits, les pensées et les humeurs des autres.

Être empathique, c’est beaucoup plus que d’être sensible et ça ne se limite pas à des émotions.

Les empathiques peuvent percevoir les sensibilités physiques et les impulsions spirituelles, tout en sachant les motivations et les intentions des autres personnes. Soit vous êtes empathique, soit vous ne l’êtes pas.

Ce n’est pas un trait de caractère que l’on apprend. Vous êtes toujours ouvert, pour ainsi parler, traiter les sentiments et l’énergie d’autres personnes, ce qui signifie que vous sentez vraiment, et dans de nombreux cas prendre l’émotion des autres.

De nombreux empathiques éprouvent des choses comme de la fatigue chronique, des hypersensibilités environnementales, ou des douleurs inexpliquées et des douleurs quotidiennement.

Ce sont toutes ces choses qui sont plus susceptibles de contribuer aux influences extérieures et pas envers vous directement.

Vous marchez essentiellement dans ce monde avec tout le karma, les émotions et l’énergie des autres accumulés.

Les empathiques ont souvent le sens de la réussite.

Ils peuvent prendre un certain temps pour accepter un compliment car ils sont plus enclins à remarquer les attributs positifs de l’autre.

Ils sont très expressifs dans tous les domaines de la relation affective, parlent ouvertement, et parfois assez franchement.

Ils peuvent avoir quelques problèmes pour parler de leurs sentiments si quelqu’un d’autre veut l’écouter (peu importe combien ils écoutent les autres).

Cependant, ils peuvent être le contraire exact:

Solitaires et donnant l’impression d’être insensible au meilleur des cas.

Ils peuvent même sembler ignorants.

Certains sont très bons pour «bloquer » les émotions des autres et ce n’est pas toujours une mauvaise chose, du moins dans le cas de l’empathique qui n’as pas encore connaissance de son don. A cause de ce barrage qu’il a établi dans l’objectif de se protéger, cela peu le mener à avoir du mal à discerner les émotions des autres ainsi que les siennes.

Les empathes ont tendance à ressentir ouvertement ce qui est en dehors d’eux plus que ce qui est à l’intérieur d’eux.

Cela peut entrainer les empathes à ignorer leurs propres besoins.

En général, un empathe est non-violent, non agressif et a tendance à être le pacificateur.

Toute situation de discorde crée un sentiment de malaise chez un empathe.

S’ils se trouvent au milieu d’une confrontation, ils s’efforceront de régler la situation le plus rapidement possible, s’ils ne l’évitent pas tous ensemble.

Les empathes sont plus enclins à capter les sentiments des autres et de les projeter en arrière sans se rendre compte de leur origine dans un premier temps. Parler des choses est un facteur majeur dans la libération des émotions et dans l’apprentissage d’un empathe. Les empathes peuvent développer un degré de compréhension encore plus fort afin qu’ils puissent y trouver la paix dans la plupart des situations.

L’inconvénient est que les empathes peuvent refouler leurs émotions et construire des barrières émotionnelles afin que les autres ne puissent pas connaitre leurs pensées les plus intimes et/ou leurs sentiments. Cette retenue d’expression émotionnelle peut être le résultat direct d’une expérience traumatisante, une éducation sans expression, ou des parents leurs répétant simplement quand ils étaient enfants, «Les enfants sont censés être vus mais pas entendus !  »

Sans aucun doute, cette retenue émotionnelle peut être préjudiciable à la santé, plus les pensées et/ou les émotions sont retenues intérieurement, plus celles-ci s’accumulent et peuvent s’avérer extrêmement dangereuses pour l’empathe.

Les pensées et/ou les émotions peuvent éventuellement devenir explosives, si elles ne sont pas rédhibitoires.

Le besoin de s’exprimer honnêtement est une forme de guérison et un choix ouvert à tous. Ne pas le faire peut conduire à une dégradation de la personne et la peut mener vers une instabilité mentale/émotionnelle ou créer une maladie physique.

Les empathes sont sensibles à la télévision, aux vidéos, aux films, aux journaux et aux émissions.

La violence ou les drames émotionnels représentant des scènes choquantes de douleur physique ou émotionnelle infligées aux adultes, aux enfants ou aux animaux peuvent facilement amener l’empathe au bord des larmes.

À certains moments, ils peuvent se sentir physiquement malades ou retenir leurs larmes.

Certains empathes auront du mal à comprendre une telle cruauté, et peuvent avoir de graves difficultés à s’exprimer face à l’ignorance de l’autre, l’étroitesse d’esprit et le manque évident de compassion.

Ils ne peuvent tout simplement pas justifier la souffrance qu’ils ressentent et voient.

Vous trouverez que les empathes travaillent dans le milieu social, avec les animaux ou la nature avec une vraie passion et un réel dévouement pour les aider.

Ce sont souvent les enseignants inlassables et/ou gardiens de notre environnement et tout ce qu’il contient.

De nombreux bénévoles sont empathiques et donnent de leur temps personnel pour aider les autres sans rémunération et/ou de reconnaissance.

Les empathes peuvent être d’excellents conteurs en raison d’une imagination sans fin, un esprit curieux et des connaissances en constante expansion.

Ils peuvent être de vieux romantiques dans l’âme et très doux. Ils peuvent aussi être les «gardiens» des connaissances ancestrales et des antécédents familiaux.

Ils peuvent être ceux qui écoutent les histoires transmises et possèdent la majorité de l’histoire de la famille.

Sans surprise, ils ont peut-être commencé ou possèdent un arbre généalogique.

Ils ont un grand intérêt pour la musique en fonction de leur tempérament expressif.

Certains peuvent témoigner comment les empathes peuvent écouter un style de musique, et en quelques minutes, passer à quelque chose de totalement différent.

Les paroles d’un morceau peuvent avoir des effets néfastes sur les empathes puissants, surtout si elles concordent avec une expérience personnelle récente.

Dans ces moments, il est conseillé aux empathes d’écouter de la musique sans paroles, pour éviter de faire des ravages avec leurs émotions!

Pour la suite rendez-vous sur le site http://www.espritsciencemetaphysiques.com