From the Blog

Boris Cyrulnik Mourir de dire : La honte

Si vous voulez comprendre pourquoi je n’ai rien dit, il vous suffit de chercher ce qui m’a forcé à me taire.

Je vais donc me taire pour me protéger.

Le honteux aspire à parler, mais ne peut rien vous dire tant il craint votre regard.

Alors il raconte l’histoire d’un autre qui, comme lui, a connu un fracas incroyable.

A la honte qui me fait me taire s’ajoute, si je parle, la culpabilité de vous entraîner dans mon malheur.

Chacun de nous a connu la honte, que ce soit deux heures ou vingt ans.

Mais ce poison de l’existence ne crée pas un destin inexorable.  » B. C.

La résilience

Les vilains petits canards.